Vous avez choisi de compléter l’alimentation de votre bébé à l’aide de préparation ? Vous n’êtes pas la seule.

La combinaison du lait maternel et d’une préparation peut convenir à votre bébé et vous. Voici des éléments qui pourraient vous être utiles si vous choisissez de nourrir votre enfant de cette façon.

Lorsqu’il s’agit de l’allaitement versus la préparation, ne vous attardez pas trop sur le terme versus. Il existe une troisième option qui peut fonctionner étonnamment bien : allaiter et nourrir votre bébé à l’aide d’une préparation.

En fait, une étude récente sur la consommation a démontré que 9 nouvelles mamans sur 10 ont utilisé, à un certain moment, une préparation au cours de la première année du bébé – aussi comme complément au lait maternel.

Compléter l’alimentation : ce que les mamans savent.

Lorsque l’allaitement se déroule bien, certaines mamans croient que d’offrir un biberon de préparation à l’occasion apporte une certaine flexibilité. Compléter l’alimentation de bébé à l’aide d’une préparation vous permet, par exemple, de faire garder votre enfant par un membre de la famille ou par une gardienne. Cela offre particulièrement de la liberté aux mamans qui ont de la difficulté avec le tire-lait. « J’aime alimenter notre enfant de cette façon, cela permet à mon mari de le nourrir et de nouer des liens », exprime Meghan F. une maman de Morristown, New Jersey.

Les préparations sont excellentes pour les mamans qui travaillent et qui ne peuvent pas ou qui ne veulent pas tirer leur lait pour toutes les tétées de bébé. Leanne H. de Waukesha, du Wisconsin, qui a allaité exclusivement durant quatre mois explique : « Mon travail exige que je voyage et les préparations me permettent de compléter l’alimentation de ma fille lorsque je suis loin d’elle et que son père en prend soin. Il est très réconfortant de savoir que ses besoins nutritionnels sont comblés lorsque je ne suis pas là pour y répondre».

Vous vous interrogez sur le type d’alimentation que recevra votre bébé avec la préparation. Grâce aux décennies de recherches et aux progrès scientifiques, les préparations d’aujourd’hui se rapprochent plus que jamais du lait maternel et contiennent des nutriments essentiels à la croissance et au développement de votre bébé.

Commencer à compléter l’alimentation de bébé à l’aide d’une préparation.

Le fait d’allaiter son bébé et de le nourrir également à l’aide d’une préparation est aussi parfois appelé alimentation mixte, alimentation combinée ou allaitement mixte. Il est toujours préférable de consulter le médecin de votre enfant au sujet de votre situation et des plans d’alimentation. Voici quelques conseils qui pourraient vous être utiles dans le cas d’une alimentation combinée :

  • Dans la plupart des cas, le meilleur moment pour commencer l’alimentation combinée est après le premier mois, car la quantité de lait maternel que vous produisez est alors constante.
  • Il peut s’avérer plus facile de laisser une autre personne, comme le père, la grand-mère ou le grand-père, offrir le premier biberon. Au tout début, votre bébé pourrait vous associer uniquement à l’allaitement.
  • Certaines mamans familiarisent leur bébé au goût de la préparation en la mélangeant avec le lait maternel. Vous pouvez aussi déposer un peu de lait maternel sur la tétine afin d’encourager votre bébé à accepter le biberon.
  • Une autre façon de combiner l’alimentation est de commencer avec l’allaitement et de terminer avec la préparation. Votre bébé pourrait accepter le biberon plus facilement s’il a faim sans toutefois être affamé (et difficile).
  • La quantité du lait est basée sur la demande. Lorsque vous remplacez certaines tétées avec la préparation, votre lait maternel ne disparaît pas du jour au lendemain. Vous pouvez décider si vous voulez compléter l’alimentation de votre bébé avec une préparation quelques fois durant la semaine ou plusieurs fois durant une journée.