Vous avez choisi de compléter l’alimentation de votre bébé à l’aide de préparation ? Vous n’êtes pas la seule.

Les raisons pour lesquelles les parents choisissent l’alimentation par préparation ou d’utiliser la préparation comme aliment complémentaire sont variées, mais leurs objectifs sont les mêmes : un bébé qui grandit en santé et qui suit les étapes de son développement. Offrir allaitement et préparation pourrait être une combinaison gagnante pour votre bébé et pour vous. Voici ce qu’il peut être utile de savoir à propos de cette option d’alimentation du bébé.

Lorsqu’il est question de comparer l’allaitement maternel et l’utilisation de la préparation, rien ne sert de s’en faire. Il existe une troisième option qui peut fonctionner remarquablement bien : nourrir votre bébé de lait maternel et de préparation.

Après la naissance de mon deuxième garçon, les nuits sans sommeil et les journées accaparées par mes deux bébés m’ont épuisées. J’ai décidé de commencer à utiliser la préparation comme aliment complémentaire après avoir discuté de différentes options avec notre pédiatre, affirme Crystal M. de Twentynine Palms, en Californie. J’ai été étonnée de constater à quel point mon bébé appréciait la préparation et à quel point elle l’apaisait pour la nuit. Être en mesure de partager l’expérience de l’alimentation de notre bébé avec mon mari a fait une différence incroyable pour nous.

Des études récentes auprès des consommateurs ont révélé qu’à un moment quelconque pendant la première année de leur bébé, 9 nouvelles mamans sur 10 ont recours à une préparation pour nourrissons pour diverses raisons, y compris pour servir de complément au lait maternel, partager la tâche de nourrir le tout-petit et faciliter le retour au travail. Certains bébés acceptent immédiatement le biberon, alors que d’autres sont plus réticents. L’introduction du biberon peut comporter certains essais et erreurs. Voici quelques conseils qui vous aideront à faciliter cette transition.

Utiliser la préparation comme aliment complémentaire

Une fois l’allaitement maternel bien établi, certaines mères considèrent que le fait de donner un biberon de préparation, de temps à autre, leur offre une flexibilité bien appréciée. Utiliser la préparation comme aliment complémentaire vous permet, par exemple, de confier votre bébé à un membre de votre famille ou à un(e) gardien(ne). Cela peut être tout particulièrement libérateur pour les mères qui ont de la difficulté à tirer leur lait. J’aime l’idée de permettre à mon mari de nourrir notre bébé et de tisser des liens avec lui, affirme Meghan F, maman de Morristown, au New Jersey.

La préparation peut aussi être très utile pour les mères qui travaillent et qui ne peuvent ou ne souhaitent pas tirer leur lait pour tous les repas de leur bébé. Leanne H. de Waukesha, au Wisconsin, qui a allaité exclusivement pendant quatre mois, dit Mon travail exige que je voyage, et la préparation pour nourrissons sert de complément alimentaire lorsque je suis absente et que c’est son papa qui veille sur elle. Cela me rassure de savoir qu’elle reçoit la nutrition dont elle a besoin même quand je ne suis pas là pour lui donner.

Vous vous préoccupez de la nutrition que votre bébé recevra grâce à la préparation? Grâce à des décennies de recherche et de progrès scientifiques, les préparations pour nourrissons d’aujourd’hui ressemblent davantage au lait maternel que jamais auparavant, et elles contiennent les nutriments dont votre bébé a besoin pour grandir et s’épanouir.

Commencer à utiliser la préparation: Comment utiliser la préparation comme aliment complémentaire?

Nourrir votre bébé grâce à l’allaitement maternel et à la préparation est parfois appelé alimentation mixte, alimentation combinée allaitement maternel partiel. Il est toujours préférable de consulter le professionnel de la santé de votre bébé et de partager avec lui vos plans d’alimentation et situation uniques. Mais voici tout de même quelques conseils complémentaires qui pourraient vous être utiles:

  • Dans la plupart des cas,le moment idéal pour commencer à utiliser la préparation pour bébé comme aliment complémentaire est à la suite du premier mois, lorsque votre approvisionnement de lait maternel est bien établi.

  • Trouvez le bon moment.Essayez d’offrir un biberon à votre bébé quand il a faim (par exemple, après la sieste), mais pas quand il est affamé, il sera ainsi moins susceptible de rechigner.

  • Vous pourriez aussi obtenir de meilleurs résultats si vous laissez une autre personne, par exemple le père ou le grand-père du bébé, donner le premier biberon. Votre bébé pourrait, au départ, vous associer uniquement au lait maternel.

  • Certaines mères habituent leur bébé au goût de la préparation en la mélangeant avec du lait maternel. Ou en appliquant un peu de lait maternel sur la tétine du biberon pour encourager le bébé à l’accepter.

  • Utilisez une tétine de biberon qui ressemble à la suce de votre bébé. Appliquer un peu de lait maternel sur la tétine du biberon est un autre moyen pour encourager le bébé à l’accepter. Lorsqu’il aura goûté au lait maternel, il risque de commencer à téter pour en avoir plus.

  • Une autre façon d’utiliser la préparation en complément est de laisser votre bébé boire au sein d’abord, pour ensuite terminer son repas avec la préparation. Votre bébé risque d’être plus enclin à accepter le biberon quand il a faim plutôt que quand il est affamé (et irritable).

  • L’approvisionnement en lait maternel dépend de la demande. Veillez donc, si votre objectif est de poursuivre l’allaitement, de continuer à offrir votre lait - au sein ou en tirant votre lait - en parallèle avec la préparation.

Comment utiliser la préparation comme aliment complémentaire: choisir la bonne préparation

  • Les nourrissons qui sont allaités devraient se voir offrir une préparation enrichie en fer avec ADH et ARA (sources d’acides gras oméga-3 et oméga-6) pendant les 9 à 12 premiers mois. L’ADH et l’ARA sont des nutriments que l’on retrouve naturellement dans le lait maternel. Ils servent à soutenir le développement normal du cerveau et de la vision.

  • Les experts recommandent que les bébés qui ne sont pas allaités se voient offrir une préparation enrichie en ADH dont la teneur en ADH représente au moins 0,2 % du total d’acides gras. Enfamil A+® compte une teneur en ADH de 0,32 %.

Si je donne une préparation à mon bébé, obtiendra-t-il les nutriments dont il a besoin pour grandir et se développer?

Absolument! Grâce à des décennies de recherche et de progrès scientifiques, les préparations pour nourrissons d’aujourd’hui s’inspirent du lait maternel et elles contiennent les nutriments dont votre bébé a besoin pour grandir et s’épanouir.

À quelle vitesse puis-je ajouter la préparation comme aliment complémentaire?

Si vous commencez à allaiter (à l’exception d’un biberon de préparation par jour ou de quelques biberons par semaine), vous souhaiterez attendre que votre bébé ait au moins un mois. À ce moment, votre bébé sera probablement habitué à l’allaitement et votre approvisionnement en lait devrait être bien établi. Un biberon à l’occasion ne devrait pas perturber la routine.

Comment préparer un biberon de préparation?

Les différents types de préparations - poudre, liquide concentré ou liquide prêt à servir - ne se préparent pas de la même façon. Pour les préparations en poudre ou en liquide concentré, suivez les instructions présentées sur l’emballage. Pour les préparations prêtes à servir, versez dans le biberon et servez.

Apprenez-en plus à savoir comment utiliser la préparation comme aliment complémentaire grâce à notre liste de magasinage pour l’alimentation avec une préparation