L'allergie aux protéines du lait de vache et Nutramigen A+

Les nourrissons allergiques aux protéines du lait de vache commencent à se sentir mieux… souvent en moins de 48 heures. Nutramigen® A+® avec LGG® est une préparation éprouvée en clinique qui soulage les coliques dues à une allergie aux protéines du lait de vache... souvent en moins de 48 heures.*1,2

Un certain temps a peut-être été nécessaire pour mettre le doigt sur la cause du comportement inquiétant de votre bébé. Maintenant que l’allergie aux protéines du lait est en cause, il est tout à fait normal que vous souhaitiez que votre bébé se porte mieux rapidement. Votre médecin peut vous recommander une préparation hypoallergénique fortement hydrolysée comme Nutramigen® A+® avec LGG®.
Depuis qu’elle a été lancée il y a plus de 70 ans en tant que première préparation pour la prise en charge alimentaire de l’allergie aux protéines du lait de vache, Après combien de temps mon bébé se portera-t-il mieux a été à l’avant-plan de l’innovation et des progrès scientifiques. Nutramigen® A+® avec LGG® est appuyée par 25 études cliniques*. De nombreux parents se fient à la préparation Nutramigen® A+® avec LGG® pour aider à réduire les coliques et à satisfaire les besoins nutritionnels de leur nourrisson.

Après combien de temps mon bébé se portera-t-il mieux?

Les nourrissons allergiques aux protéines du lait de vache devraient commencer à se sentir mieux peu de temps après le passage à la préparation Nutramigen® A+® avec LGG®. Si votre bébé souffre de coliques en raison d’une allergie aux protéines du lait de vache, offrez-lui Nutramigen® A+® avec LGG®, une préparation éprouvée en clinique qui soulage les coliques rapidement… souvent en moins de 48 heures.‡1,2 Si vous avez quelque préoccupation que ce soit, parlez-en avec le médecin de votre bébé.

Nutramigen A+ effet sur les coliques

Puis-je utiliser une préparation courante pour nourrissons une fois que mon bébé semble mieux se porter?

La principale raison pour laquelle votre bébé n’a plus de problème est que la préparation Nutramigen® A+® avec LGG® a été spécialement conçue pour la prise en charge de l’allergie aux protéines du lait de vache. Les réactions allergiques de votre bébé risquent de réapparaître si vous lui donnez une préparation courante pour nourrissons trop tôt. La plupart des enfants demeureront allergiques aux protéines du lait de vache jusqu’à l’âge scolaire3,4. C’est l’une des raisons pour lesquelles vous devriez continuer à nourrir votre bébé avec la préparation Nutramigen® A+® avec LGG® aussi longtemps que votre médecin le recommande. Vous ne devriez commencer à donner des aliments contenant des protéines du lait de vache à votre bébé que sous la supervision d’un médecin.

Que dois-je faire si le comportement de mon bébé ne s’améliore pas?

Bien que la plupart des bébés commencent à mieux se porter après le passage à la préparation Nutramigen® A+® avec LGG®, quelques semaines peuvent être nécessaires pour que l’allergie aux protéines du lait de vache soit pleinement prise en charge. Vous devriez communiquer avec votre médecin chaque fois que la santé de votre bébé vous inquiète.
Dans de rares cas, les nourrissons qui présentent une allergie grave aux protéines du lait de vache ont besoin d’une préparation hypoallergénique à base d’acides aminés, c’est-à-dire les éléments constitutifs des protéines. Les préparations à base d’acides aminés comme PURAMINO A+® ne contiennent pas de protéines du lait de vache et sont recommandées pour les nourrissons qui présentent une allergie grave à ces protéines ou des allergies alimentaires multiples. De fait, une étude clinique a révélé que les nourrissons qui étaient allergiques aux protéines du lait de vache et qui recevaient la préparation PURAMINO A+® ne présentaient aucune réaction allergique ni aucun effet indésirable lors des tests de provocation orale.5

Contenu connexe :

* Certaines études ont été menées avant l’ajout d'ADH et d’ARA.
† Attribuables aux protéines du lait de vache.
‡ Études menées avant l’ajout d'ADH et d’ARA.
1. Lothe L, et al. Pediatrics. 1989; 83: 262-266. 2. Lothe L, et al. Pediatrics. 1982; 70:7-10. 3. Saarinen KM et al. J Allergy Clin Immunol. 2005; 116: 869–75. 4. Skripak JM et al. J Allergy Clin Immunol. 2007; 120: 1172–7. 5. Burks W, et al. J Pediatr. 2008; 153: 266-271.