Image 01

Les tout-petits ne sont pas les seuls membres de la famille qui peuvent ressentir de l'anxiété lorsqu'il est temps de commencer la garderie. Apprenez-en davantage sur l'anxiété de séparation chez les parents et obtenez des conseils sur la façon d'être moins nerveux(euse) à l'idée que votre enfant commence la garderie.

 

Les parents ressentent-ils l'anxiété de séparation?

Nous savons qu'il est courant que nos tout-petits éprouvent de l'anxiété de séparation lorsqu'ils commencent la garderie. Il existe de nombreuses ressources que les parents et les tuteurs peuvent utiliser pour aider à alléger l’angoisse de séparation chez les enfants. Mais qu'en est-il de l'anxiété des parents concernant le démarrage de la garderie?

L'anxiété de séparation peut survenir chez les parents comme chez leurs enfants. L'anxiété de séparation parentale peut commencer avant la naissance du bébé, apparaître après l'accouchement ou se développer à la suite de l'entrée d'un enfant à la garderie et/ou du retour du parent au travail. Elle peut également être déclenchée par une anxiété ou une dépression déjà existante.1

Conseils pour minimiser l'anxiété de séparation chez les parents

Bien qu'il soit normal de se sentir nerveux(euse) à l'idée que votre enfant commence la garderie, cela ne veut pas dire que c'est un sentiment agréable à gérer. Voici quelques conseils pour la gestion de l’anxiété à la garderie chez les parents :1

  • Reconnaissez vos sentiments. Si vous vous sentez nerveux(euse) à l'idée que votre tout-petit commence la garderie, reconnaissez la corrélation et acceptez-la. Le fait d’ignorer ou de nier vos sentiments ne vous aidera pas à les gérer.

  • Restez occupé(e). Si votre tout-petit commence la garderie parce que vous retournez au travail, cela devrait être facile. Mais si vous ne retournez pas au travail, trouvez d'autres moyens de vous occuper : planifiez des sorties avec des amis, immergez-vous dans un passe-temps ou profitez-en pour commencer ou essayer quelque chose de nouveau.

  • Parlez avec d'autres parents. Vous n'êtes pas le(a) seul(e) que votre enfant vous manque quand il(elle) part. Communiquez avec d'autres parents en qui vous avez confiance dans votre famille ou dans votre cercle d'amis pour parler de l'anxiété à la garderie que vous ressentez. Il se peut que vous découvrez qu'ils ont d'autres conseils utiles sur la façon d'atténuer la nervosité à propos de la garderie.

  • Gardez votre anxiété loin de votre tout-petit. Bien que vous devriez reconnaître et être ouvert(e) sur ce que vous ressentez, vous ne devriez pas projeter votre anxiété à la garderie sur votre tout-petit. Si votre enfant n’avoue pas qu'il(elle) est nerveux(euse) à propos de la garderie, ne cherchez pas à le savoir. Restez positif(tive) et optimiste à propos des baisses.

Si vous avez de la difficulté à surmonter votre anxiété à propos de la garderie, envisagez de parler à un(e) professionnel(le) de la santé pour mieux comprendre vos émotions et apprendre à les gérer.1 Prendre le temps pour trouver une garderie peut être très utile quant à l’allègement de l’anxiété potentielle de séparation chez les deux parents et leurs tout-petits.