Image 01

Comme la plupart des parents dont le bébé naît prématurément, vous passerez probablement par toute une gamme de sentiments. Voici quelques conseils pour vous aider dans votre cheminement.

D'abord, vous pourriez vous sentir choquée et vous poser des questions telles que « Pourquoi est-ce arrivé? » et « Qu'aurais-je pu faire pour l'éviter? » À un certain moment, vous pourriez même ressentir de la colère, de la culpabilité ou de la tristesse.

Parfois, vous voudrez peut-être jeter le blâme sur n'importe qui – votre époux, les médecins, le monde entier... et même vous. Vous pourriez vous dire : « Si seulement j'avais fait ceci... ou si je n'avais pas fait cela. »

Peut-être serez-vous également déçue. Dans le service de maternité, entourée de nouvelles mamans et de leur bébé, vous pourriez avoir l'impression de ne pas vivre l'expérience d'une naissance « parfaite » et pourriez ne pas ressentir la joie immédiate de la maternité que vous aviez imaginée pendant votre grossesse.

Néanmoins, par-dessus tout, vous ressentirez probablement de la peur et de l'anxiété. « Est-ce que mon bébé s'en sortira indemne? »

Voici un conseil : ne vous blâmez pas pour votre accouchement prématuré. La culpabilité et le sentiment d'échec pourraient affecter votre relation avec votre bébé.

Essayez de vous rappeler que tous ces sentiments sont parfaitement normaux. Ils peuvent changer d'un jour à l'autre, ou ressurgir à certains moments pour vous faire sentir désespérée et impuissante. Ce sont là des réactions tout à fait normales.

Vous pouvez parler avec votre médecin et les infirmières de l'USIN pour tenter de mieux comprendre les raisons de votre accouchement prématuré.

Voici maintenant ce que vous pouvez faire pour vous aider à rester motivée et positive.

Reconnaissez que vos sentiments pourraient être accentués par la dépression post-partum, qui survient parfois chez les nouvelles mamans.

Le plus souvent, les sentiments qui accompagnent une dépression post-partum sont la tension, l'anxiété et la tristesse. Ceux-ci seraient causés par la variation hormonale soudaine qui survient après l'accouchement. Que votre bébé soit né prématurément ne change en aucun cas cette réaction post-partum. En fait, la naissance prématurée de votre bébé vous rend encore plus vulnérable. Faites preuve de patience envers vous-même, et reconnaissez que vos sentiments sont, en fait, tout ce qu'il y a de plus normal.

Prenez beaucoup de repos et mangez bien.

Votre corps vient tout juste de subir l'expérience éprouvante de donner naissance. Si vous ne vous reposez pas, ou si vous ne mangez pas suffisamment, il vous sera plus difficile de retrouver les forces nécessaires pour prendre soin de vous et de votre bébé. De plus, la fatigue physique pourrait également accentuer les sentiments associés à la dépression.

Parlez!

Parlez à votre époux, à votre famille, à vos médecins, à vos infirmières et à vos amis. Discutez ouvertement avec eux et avec les autres personnes qui peuvent vous apporter force et réconfort.

Acceptez l'aide de vos amis.

Lorsque votre famille ou vos amis vous offrent de s'occuper de vos autres enfants, de nettoyer la maison, de vous conduire à l'hôpital ou de faire vos courses, dites oui! Conservez votre énergie pour visiter votre bébé.

Regardez la photo de votre bébé lorsque vous ne pouvez pas être avec lui.

Prendre des photos de votre bébé vous aidera à vous sentir plus proche de lui, ainsi qu'à reconnaître que son état s'améliore – ce qui s'avère parfois difficile jusqu'à constater soi-même les progrès sur des photographies. Bon nombre d'hôpitaux fournissent des photos aux familles pour qu'elles puissent les partager avec leur entourage. Vous pourriez créer un site Web pour afficher les photos et informer vos amis et votre famille des progrès de votre bébé. En faisant ainsi le suivi de l'état de votre bébé, vous pouvez vous aider à surmonter cette épreuve difficile.

Joignez-vous à un groupe de soutien.

Il est souvent très réconfortant et libérateur de partager ses pensées et ses sentiments avec d'autres personnes qui ont vécu, ou qui vivent actuellement, une situation semblable à la vôtre. Ces personnes pourraient également vous apporter conseils et motivation.

Vous voulez en apprendre davantage sur la naissance prématurée et les soins à prodiguer à la maison?