Image 01

Pour en savoir plus sur stimuler le développement de votre tout-petit : de 24 à 36 mois.

Entre 2 et 3 ans, les enfants semblent acquérir de nouvelles habiletés tous les jours, que ce soit sur le plan du comportement social, de la communication, de la motricité ou de la cognition. Voici quelques activités destinées à encourager les progrès de votre tout-petit.

Fonctions cognitives

Faire rouler une balle, aller et retour. En plus de l'amuser, cette activité l'aidera à améliorer son sens de la perception de la profondeur, sa capacité de poursuite visuelle, sa coordination main-œil, tout en lui enseignant les notions de coopération et d'alternance « chacun son tour ».

Résoudre des casse-tête. Donnez-lui à résoudre de simples casse-tête à trois ou quatre pièces ou des formes à emboîter (introduire des carrés, des cercles et des triangles dans une découpe de même forme) en le guidant dans sa démarche.

Faire appel à son sens créatif. Les projets d'art sont non seulement un moyen merveilleux d'auto-expression, mais ils aident également les enfants à développer leur perception spatiale et leur aptitude à résoudre les problèmes, des habiletés essentielles pour maîtriser les concepts mathématiques plus tard. Il existe un vaste éventail d'activités artistiques pour les tout-petits, du coloriage à la peinture au doigt en passant par la pâte à modeler (à condition qu'elle soit suffisamment malléable pour leurs petites mains). Il faut les surveiller, toutefois, car à cet âge, les enfants peuvent être tentés de porter ces produits à la bouche.

Limiter le temps passé devant l'écran. Cela comprend télévision, ordinateur et autres écrans. Vous pouvez laisser votre enfant passer quelques brefs moments devant un écran, mais il faut privilégier les jeux actifs qui donnent lieu à des interactions en face-à-face avec des personnes et à des expériences tactiles avec des jouets et le milieu environnant.

Fonctions motrices

S'amuser au grand air. Qu'il fasse beau ou pas, faites en sorte que votre enfant ait l'occasion chaque jour d'aller s'amuser dehors. Il faut lui donner la possibilité de courir, de grimper et d'explorer.

Enfourcher un tricycle. Si votre enfant marche et court depuis quelques mois, il a acquis une coordination suffisante pour essayer un petit tricycle. Le port d'un casque bien ajusté est une bonne idée, non seulement pour le protéger, mais aussi pour qu'il en ait pris l'habitude lorsqu'il sera prêt à essayer de monter à vélo.

Encourager les activités qui développent la dextérité. Les planches à verrouiller, équipées de poignées, de leviers et de verrous, sont idéales pour exercer la dextérité des petites mains, de même que les poupées et les animaux en peluche aux vêtements dotés de boutons, de fermetures à glissière et de boutons-pression.

Inviter à tourner les pages. Lorsque vous faites la lecture à votre enfant, laissez-le tourner les pages du livre afin qu'il exerce ses capacités de motricité fine.

Chanter des chansons à gestes. Ce n'est pas le choix qui manque : « Ainsi font, font, font », « Savez-vous planter les choux », « Le pouce part en voyage », « Un petit pied qui tape », « Michaud est tombé », « Que fait ma main » (bien que votre enfant ne fasse pas encore la différence entre la gauche et la droite), pour n'en nommer que quelques-unes.

Communication

Parler, beaucoup. Parler et répondre à votre tout-petit sont l'une des meilleures choses que vous pouvez faire pour développer sa capacité à communiquer et son intelligence. Des recherches ont montré de façon constante qu'il existe une étroite relation entre, d'une part, le nombre de mots auxquels un enfant a été exposé dans son entourage avant l'âge de 3 ans et, d'autre part, son coefficient intellectuel et son rendement scolaire.

Développer ce que dit votre enfant. Vous aiderez à stimuler ses fonctions cognitives. S'il dit « camion », dites : « oui, le camion bleu roulait très vite, tu ne trouves pas? ». S'il dit « moi conduire camion », dites, par exemple : « Oui, tu aimerais bien conduire un gros camion rouge qui va vite comme un camion de pompier, pas vrai? Les pompiers éteignent les incendies ».

Créer un album. Découpez des images dans un magazine ou prenez des photos d'objets usuels de la vie courante avec votre téléphone intelligent, par exemple la table à manger, le panier à linge, votre voiture, et regroupez-les en un album, en inscrivant le nom de chaque objet. Feuilletez l'album avec votre enfant et demandez-lui de nommer ce qu'il voit.

Interactions sociales

Exprimer votre affection. Faites-lui beaucoup de câlins; les câlins aident à renforcer le sens de sécurité des enfants.

Réagir d'une façon calme et posée aux crises. À cet âge, il est peu probable qu'il soit efficace d'essayer de raisonner votre enfant, de le cajoler ou d'accorder une importance excessive à ses colères. Votre enfant apprendra petit à petit à exprimer par des mots et à contrôler ses contrariétés, mais pour l'instant, moins vous prêterez attention à ses crises, plus vite elles passeront.

Louer sa bonne conduite. Lorsque votre enfant se conduit bien en public ou avec un camarade de jeu, dites-le-lui. Les mots tendres et les câlins sont tous les encouragements dont il a besoin; inutile de lui donner une récompense ou de lui acheter un jouet.

Ranger en s'amusant. Faites la course contre la montre pour voir combien de cubes vous pouvez ramasser ensemble en trois minutes. Ou chantez une chanson amusante tout en rangeant. Les tout-petits aiment être utiles, et faire du rangement un jeu leur inculque la notion que cette activité fait partie du plaisir de jouer.

Encourager la socialisation. Votre enfant a tout intérêt à nouer des relations avec d'autres enfants de son âge. S'il ne fréquente pas la garderie, envisagez de l'inscrire à un groupe de jeu ou de rencontrer régulièrement des amis qui ont des enfants du même âge. Un groupe de trois ou quatre enfants est une bonne taille à cet âge.