Image 01

Un tout-petit peut-il partager sa chambre avec un bébé ?

Non seulement il est possible que votre tout-petit commence à partager sa chambre avec son petit frère ou sa petite sœur, mais également ce n'est pas rare. En fait, jusqu'à récemment, les enfants ayant leur propre chambre à coucher était une vraie nouveauté.1 Mais ne vous y trompez pas, nous ne parlons pas ici de cododo. Votre tout-petit et son jeune frère ou sa jeune sœur ne partageraient qu'une chambre, pas une surface de sommeil.

 

Quand commencer le partage de chambre

Il sera probablement plus facile pour tous de commencer le partage de chambre une fois que bébé aura commencé à dormir toute la nuit. Si vous voulez commencer à entraîner votre plus petit amour dans la chambre qu'il partagera bientôt avec son frère ou sa sœur aîné(e), envisagez de faire passer en attendant votre tout-petit à un couchage de fortune afin que son sommeil ne soit pas interrompu.

Comment faciliter le partage de chambre

Étant donné que le partage de chambre ne se fera pas tout de suite, il est temps de laisser votre tout-petit et le reste de la famille se familiariser avec l'idée.

  • Laissez votre tout-petit participer au plan. Commencez par présenter le concept de partage de chambre à votre tout-petit. Faites-en un moment propice à l'apprentissage : faites-lui savoir à quel point il est grand et responsable tout en conservant son sens de l'individualité. Faites-le participer également à la planification en l’encourageant à réorganiser l'espace de la chambre en choisissant l'emplacement de son lit.
  • Créez une zone sans danger pour bébé. Tout comme la sécurité-bébé s'est produite dans le reste de la maison, elle doit se produire également dans ce nouvel espace partagé. Assurez-vous que tous les jouets qui peuvent être dangereux pour bébé sont rangés ou conservés dans une chambre à laquelle il n’a pas accès.
  • Gardez les routines du coucher adaptées à l'âge et séparées. Il y a de fortes chances que votre bébé et votre tout-petit n'aient pas la même heure du coucher ou la même routine du coucher, et ce n'est pas grave. En fait, avoir une routine distincte peut aider votre tout-petit à continuer à se sentir spécial. Endormez bébé lorsque cela est approprié, puis commencez la routine du coucher de votre tout-petit dans une autre partie de votre maison.

Les avantages du partage de chambre, maintenant et au fur et à mesure qu'ils grandissent

Outre les avantages de gain d’espace, il peut y avoir d'autres raisons d'intégrer le partage de chambre dont vos enfants peuvent profiter :2,3

  • Réduction de l'anxiété au coucher pour ceux qui ont peur du noir ou qui préfèrent avoir un copain.
  • Moins susceptibles d'avoir le sommeil léger grâce à une augmentation des sons dans la chambre.
  • Exposition élargie à la résolution de conflits et de problèmes.
  • Confort accru dans les espaces partagés en dehors des contextes familiaux, tels que les dortoirs des camps et des collèges.