Image 01

Apprenez-en sur les recommandations en matière d'alimentation et de nutrition du bébé au cours de la première année de vie pour que celui-ci soit heureux et en bonne santé.

Grâce à une bonne nutrition et à vos bons soins, votre bébé grandira et se développera rapidement au cours de sa première année de vie. Voici certaines recommandations et certains éléments importants à prendre en considération en matière de nutrition au cours de la première année de vie, en vue de favoriser au mieux le bon développement et la sécurité de votre bébé.

De 0 à 6 mois

Durant cette période, votre bébé obtiendra ses nutriments du lait maternel ou d'une préparation pour nourrissons enrichie de fer. Les nourrissons allaités devraient recevoir un supplément quotidien de 400 UI (10 μg) de vitamine D jusqu’à l’âge de 1 an ou que leur alimentation leur en fournisse une quantité adéquate. Si vous allaitez, assurez-vous que votre régime alimentaire est riche en vitamines et en minéraux essentiels, de même qu'en ADH (un acide gras oméga-3). Le ADH favorise le développement normal du cerveau et des yeux de votre bébé.
Apprenez-en davantage sur l'alimentation des nourrissons

Il n'est pas recommandé d'offrir des aliments solides à votre bébé avant l'âge de 6 mois. Si vous le faites, votre bébé pourrait :

  • avoir une carence en fer
  • avoir une alimentation faible en protéines, en lipides et en d'autres nutriments importants
  • se nourrir moins fréquemment au sein, ce qui pourrait réduire votre production de lait
  • arrêter l'allaitement de façon prématurée
  • ne pas bénéficier de tous les avantages rattachés à l'allaitement maternel, comme la protection contre les maladies et les allergies

De 6 à 9 mois – Introduction des aliments solides

À l'âge de 6 mois, la plupart des bébés ne peuvent obtenir tout ce dont ils ont besoin du lait maternel ou des préparations seulement. La Société canadienne de pédiatrie, Les diététistes du Canada et Santé Canada recommandent d'introduire des aliments solides riches en fer dès l'âge de 6 mois. Le fer est essentiel au développement physique et mental, et il en faut plus à votre bébé à mesure qu'il vieillit pour éviter l'anémie causée par une carence en fer. Pour commencer, les céréales pour nourrissons enrichies de fer sont une bonne option. Lorsque votre bébé accepte la nouvelle texture et le nouveau goût, vous pouvez introduire des viandes, des fruits et des légumes en purée, tels que les bananes, les pêches, les pois et les carottes. Introduisez les nouveaux aliments de manière progressive, un à la fois.
Apprenez-en davantage sur l'introduction des aliments solides.

De 9 à 12 mois – Lait de vache

Cette période est optimale pour introduire le lait de vache dans le régime alimentaire de votre bébé. Le faire plus tôt présente d'importants risques pour le développement, car ce lait ne contient pas la quantité adéquate de fer dont votre bébé a besoin; de plus, il contient des concentrations plus élevées de protéines et de certains minéraux qui ne sont pas appropriées pour de jeunes bébés. Vous pouvez introduire le lait de vache entier pasteurisé vers l'âge de 9 à 12 mois et continuer jusqu'à au moins 2 ans.
Voyez de quels autres nutriments votre bébé a besoin tous les jours.

Autres éléments à prendre en considération

  • Les bébés et les enfants n'ont pas besoin de boire de jus. Une quantité excessive de jus, particulièrement le jus de pomme, peut causer de la diarrhée. Ils ont également pour effet de remplir leurs petits estomacs et de diminuer leur appétit pour des aliments plus nutritifs. En trop grande quantité, les jus peuvent causer la carie infantile précoce.
  • Lorsque vous offrez du jus, assurez-vous qu'il est pur à 100 %. Offrez toujours du jus dans une tasse, avec un repas ou une collation. Offrez de l'eau au bébé et aux jeunes enfants lorsque ceux-ci ont soif entre les repas et les collations. Limitez la consommation de jus à 120 à 180 mL (4 à 6 oz) par jour.

Évitez le thé.

  • Les tanins contenus dans le thé diminuent la capacité de votre bébé d'absorber le fer, ce qui entraîne un risque d'anémie. De plus, la caféine réduit l'absorption du calcium, qui est essentiel à la formation des os.

Ne lui donnez pas de miel au cours de la première année.

  • Il faut éviter le miel et les aliments cuits au four qui contiennent du miel jusqu'à l'âge de 1 an. Le miel peut provoquer le botulisme, une forme d'intoxication alimentaire grave.

Mettez le doigt sur les risques d'étouffement

Votre bébé peut avaler facilement les aliments écrasés ou réduits en purée. Les aliments complets ou en gros morceaux peuvent rester coincés dans la trachée et empêcher l'air de se rendre aux poumons.

Aliments à éviter:

  • Morceaux de hot dogs
  • Raisins entiers
  • Noix
  • Maïs soufflé
  • Croustilles
  • Bouchées de beurre d'arachides
  • Morceaux de légumes crus durs
  • Bonbons durs ou collants comme les oursons en gélatine ou les bonbons haricots

Évitez les nitrates.

Les viandes préparées et même certaines eaux potables peuvent contenir des nitrates, qui peuvent être nocifs pour votre bébé.
Aliments à éviter:

  • Bacon
  • Bologne
  • Jambon
  • Saucisses
  • Sausage
  • Eau potable contaminée par des nitrates, comme l'eau de certains puits

Surveillez la consommation de sucre ou de sel.

Il n'est pas nécessaire d'ajouter du sucre et du sel dans le régime alimentaire de votre bébé; ces ingrédients ne font pas partie d'une alimentation saine. L'assaisonnement par le sucre et le sel empêchera votre enfant de goûter la saveur naturelle de différents aliments, ce qui pourrait entraîner de mauvaises habitudes alimentaires et le rendent difficile plus tard.