Image 01

Si votre bébé est né prématurément, il aura peut-être des besoins alimentaires particuliers. Vous trouverez ci-dessous des renseignements sur l'alimentation des bébés prématurés et de faible poids à la naissance, de même que sur le développement des bébés prématurés.

 

La plupart des bébés prématurés ont un faible poids à la naissance


Votre bébé prématuré devra probablement prendre du poids à l'hôpital avant de pouvoir retourner à la maison. Le médecin veut que votre bébé boive suffisamment, afin de lui permettre de prendre le poids nécessaire pour devenir plus fort et être en meilleure santé.
L'allaitement est ce qu'il y a de mieux pour les bébés. Si le bébé est trop prématuré pour boire au sein, on encourage la maman à exprimer son lait. Il arrive parfois que le médecin recommande l'ajout d'un fortifiant commercial pour votre lait maternel exprimé, afin de fournir à votre nourrisson un apport supplémentaire en protéines, en vitamines, en calcium et en d'autres nutriments à ce stade précoce. Si votre bébé se développe suffisamment bien et que sa capacité à coordonner la succion et la déglutition s'améliore, le médecin pourrait juger qu'il est prêt à être nourri au sein.
Si vous nourrissez votre bébé au biberon, le médecin vous recommandera sans doute d'opter pour une préparation conçue spécialement pour les bébés prématurés qui renferme plus de protéines, de vitamines et de minéraux que les préparations pour nourrissons nés à terme.

 

Les bébés prématurés doivent boire au moins toutes les trois heures


Les petits bébés ont un estomac plus petit. Cela signifie donc que votre bébé devra boire très souvent de petites quantités de lait pour prendre du poids.

 

La bouche des bébés prématurés est souvent très sensible


Si votre bébé a passé ses premiers jours de vie avec des tubes et des appareils respiratoires dans la bouche, il peut associer les objets qui entrent dans sa bouche à de la douleur, et ce, même s'il s'agit d'un sein ou d'un biberon.

 

Les bébés prématurés boivent lentement


Votre bébé prématuré n'a peut-être pas encore eu la possibilité de développer complètement ses aptitudes à se nourrir. Il est donc important de prendre votre temps lorsque vous le nourrissez. Si on fait boire un bébé prématuré trop vite, il peut en résulter une aversion pour les tétées ou des régurgitations. De plus, les nourrissons prématurés sont également plus susceptibles aux troubles digestifs que les bébés nés à terme, car leur appareil digestif est parfois moins bien développé. Voici certaines suggestions que le médecin ou l'infirmière pourrait vous faire pour vous aider à allaiter votre nourrisson prématuré avec succès:

  • Tenez votre bébé près de vous, afin qu'il puisse entendre votre cœur. Il s'agit de la « méthode kangourou » qui préparera votre bébé à l'allaitement.
  • Commencez par faire téter votre bébé lorsque vos seins ne contiennent presque plus de lait. C'est ce que l'on appelle l'« allaitement non alimentaire ». Vous devrez exprimer votre lait juste avant de mettre votre bébé au sein. Votre bébé pourra s'exercer à téter, mais n'avalera pas beaucoup de lait. Cela vous donnera également l'occasion d'apprendre comment mettre votre bébé au sein et de vous assurer qu'il le prend bien.
  • Votre bébé s'exercera à téter au sein, mais recevra la plus grande quantité de lait maternel par une sonde.
  • Le médecin ou l'infirmière vous le dira lorsque votre bébé sera prêt pour l'« allaitement alimentaire ».
  • Pour l'allaitement alimentaire, vous ne devrez pas exprimer votre lait juste avant de mettre votre bébé au sein.
  • Au début, la plupart des bébés boivent seulement une petite quantité de lait, et c'est très bien ainsi. Votre bébé est en train d'apprendre. L'infirmière estimera la quantité de lait que votre bébé a bu au sein et soustraira ce volume de la quantité totale dont il a besoin. Le lait que votre bébé n'aura pas reçu lui sera donné par sonde ou au biberon.
  • Après plusieurs jours, votre bébé boira plus de lait au sein et moins à l'aide de la sonde ou au biberon. Il faut cependant faire preuve de patience. La plupart des bébés peuvent apprendre à boire au sein si on leur donne le temps.

Voici des conseils pour l'alimentation de votre nourrisson prématuré:

  • Chaque bébé est unique. Suivez les conseils de son médecin.
  • Assurez-vous que votre bébé est complètement réveillé avant de le nourrir.
  • Demandez aux infirmières de vous surveiller durant les tétées pour s'assurer que vous tenez bébé dans une position confortable et que vous le nourrissez correctement.
  • Présentez-lui une tétine. Même si votre bébé est encore nourri par sonde, cela facilitera son adaptation à l'alimentation au biberon lorsqu'il sera prêt. Au début, vous devrez peut-être essayer différentes tétines.
  • Tenez un journal des tétées de votre bébé.
  • Demandez au médecin de votre bébé de vous fournir des graphiques de croissance adaptés aux bébés prématurés, pour vous aider à suivre les progrès de votre bébé.

De retour à la maison:

  • Tentez de lui imposer un horaire de sommeil.
  • Ne forcez pas votre bébé à téter. S'il tète moins vite, serre les lèvres ou tourne la tête sur le côté, il n'a peut-être plus faim.
  • Nourrissez votre bébé sur demande et non selon un horaire. Les études ont démontré que la croissance des bébés prématurés est plus rapide lorsqu'ils sont nourris sur demande.
  • Sollicitez l'aide et le soutien de votre famille de même que de vos amis pour vous reposer.

Lorsque votre bébé quittera l'hôpital, renseignez-vous auprès de son médecin au sujet de la préparation Enfamil EnfaCare A+, destinée aux nourrissons prématurés ou de faible poids à la naissance qui sortent de l'hôpital. Elle offre un supplément de calories, de protéines, de vitamines et de minéraux pour satisfaire les besoins alimentaires accrus de ces derniers.
La préparation Enfamil EnfaCare A+ pourrait être remboursée par les régimes provinciaux d'assurance médicaments. Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien si vous êtes admissible au programme de médicaments Alberta Health and Wellness, Ontario Drug Benefit, Regie de l'assurance Maladie du Quebec ou le Saskatchewan Aids to Independent Living programs.