Vous pouvez commencer à appuyer l’acquisition d’une attention saine en vue de l’apprentissage, et ce, dès la naissance. Voici cinq éléments clés puissants qui aident à améliorer l’attention.

De nombreux observateurs sociaux croient que l’attention de l’être humain est de plus en plus courte en raison de notre culture des clips sonores, des messages à 140 caractères et de nos films de 6 secondes. Toutefois, être en mesure de se concentrer sur de l’information et de traiter celle-ci demeure une compétence essentielle que les bébés doivent apprendre pour devenir des personnes intelligentes, des apprenants actifs qui remportent du succès à l’école et dans la vie.

Un système sain qui favorise l’attention est de mise pour obtenir un bon niveau de fonctionnement cognitif. Les bébés ne naissent pas avec une attention mature. Certains facteurs aident avec le développement de l’attention.

Le don de l’attention

C’est une bonne idée de parler avec votre bébé et d’établir une relation émotionnelle avec lui le plus souvent possible. C’est cette interaction qui aide les à bébés d’à peine 9 mois à avoir une « attention conjointe », c’est-à-dire regard.  Il s’agit d’un premier exemple d’« attention conjointe », qui est à la base de la communication, de la collaboration et de l’apprentissage. Après la deuxième année de vie, votre bébé manifestera un intérêt accru pour ce qui se passe dans la pièce et il suivra votre regard. Les enfants utilisent l’attention conjointe dans les salles de classe, et ce, durant tout leur parcours scolaire.

Alimentation adéquate

Le cerveau de votre bébé contient des acides gras oméga 3, dont la grande partie se compose DHA, un important élément constitutif du développement rapide du cerveau. La rétine de l’œil est particulièrement riche en DHA.

La vision représente une partie essentielle de l’attention. De nombreuses études ont établi un lien entre la nutrition et le développement d’un système visuel fort.

En enregistrant la fréquence cardiaque des bébés, leur suivi du regard et leurs réponses comportementales lorsqu’on les expose à des visages adultes, les chercheurs peuvent surveiller leur attention. (La fréquence cardiaque ralentit lorsque le bébé accomplit quelque chose.) Des études comparant des bébés ayant reçu une préparation avec DHA – ou le lait maternel qui contient un taux de DHA variable en fonction du régime alimentaire de la mère –, les scores de l’attention étaient supérieurs chez les enfants ayant reçu du DHA que chez ceux n’en ayant pas reçu.

Activités variées et habitudes

Un tout-petit est incapable de demeurer attentif sur une seule chose pendant plus de 15 minutes, tout au plus, et moins lorsque la tâche exige beaucoup de concentration. De courtes périodes d’activité mentale suivies d’activité physique peuvent aider à remettre à zéro leur compteur de l’attention  Cela permet d’expliquer pourquoi les tout-petits N’ONT PAS un bon rendement dans les classes d’école où les enfants d’âge scolaire réussissent très bien.  Les tout-petits et les enfants d’âge préscolaire ont besoin d’une journée ponctuée d’action, de repos, de nutrition et de jeux tranquilles.

Renforcement des compétences en fonction de l’âge

Pour contribuer à optimiser l’attention de votre enfant, commencez par ce que votre enfant peut faire et ajoutez progressivement un défi à mesure qu’il évolue.  Par exemple, commencez la lecture de livres aux pages en carton. Une fois votre enfant capable de tourner les pages à « lire » sans mâcher ou essayer de les extraire, vous pouvez lui remettre des livres plus longs avec des pages papier. Travaillez sur une habileté à la fois, plutôt que d’essayer de brûler des étapes.

Intérêts uniques

Lorsque ce que nous faisons nous intéresse, il n’est que naturel de que notre attention demeure pendant plus longtemps. Utilisez les intérêts de votre enfant pour retenir son attention. Par exemple, s’il aime les camions, lisez des livres sur la construction et les voies de circulation. Pointez du doigt les couleurs, les formes et les outils que vous verrez.