Image 01

Découvrez comment composer avec les exigences physiques croissantes du dernier trimestre de grossesse.

Maintenant que vous entrez dans la phase finale de votre grossesse, vous pourriez ressentir une plus grande fatigue ou plus d'inconfort. Une alimentation équilibrée, du repos et de saines activités physiques contribueront à votre bien-être général, votre grossesse devenant de plus en plus exigeante sur le plan physique. Voici quelques conseils pour vous aider à composer avec ce que vous vivez :

Maux de dos

Plus la taille du bébé et de votre utérus augmentent, plus vos muscles sont étirés. Cela peut exercer une tension sur les muscles du dos.
Conseil: Demandez qu'on vous masse le dos! Reposez-vous autant que possible. Surveillez votre posture, portez des souliers confortables et essayez de faire des étirements. Évitez de soulever des objets, mais si c'est absolument nécessaire, servez-vous de vos jambes et de vos bras pour le faire.

Douleur dans les hanches

En préparation à l'accouchement, les hormones provoquent un relâchement des articulations entourant le bassin. Cela peut entraîner une douleur dans les hanches, habituellement localisée d'un seul côté.
Conseil: Demandez à votre médecin de vous suggérer quelques exercices visant à renforcer les muscles du bas du dos et du ventre. Vous pouvez également prendre des bains chauds et utiliser des compresses chaudes.

Crampes dans les jambes

Le relâchement des articulations du bassin en vue de l'accouchement, souvent accompagnée d'une mauvaise circulation et d'une pression exercée par le bébé sur des nerfs, peut provoquer des crampes dans les jambes. Ce phénomène se produit habituellement pendant la nuit ou tôt le matin.
Conseil: Bougez. Marchez à un rythme modéré. Essayez de fléchir vos pieds et d'étirer vos jambes (sans pointer des orteils). Gardez vos jambes en position surélevée. Renseignez-vous auprès de votre médecin au sujet du port de bas de contention ou d'une ceinture élastique de grossesse.

Sciatique, douleurs lombaires ou douleurs/picotements/engourdissements dans les jambes

Votre bébé en pleine croissance peut exercer une pression sur le nerf sciatique, lequel descend le long des jambes depuis le bas du dos jusqu'aux pieds. Cela peut provoquer des picotements, un engourdissement ou une douleur, un phénomène connu sous le nom de sciatique.
Conseil: Vos symptômes pourraient s'atténuer lorsque le bébé change de position. En attendant, prenez des bains chauds ou utilisez un coussin chauffant. Et dormez du côté opposé à celui où vous ressentez une douleur.

Douleur vaginale

Si vous ressentez des douleurs vives dans la région vaginale à ce stade de la grossesse, cela pourrait vouloir dire que votre col utérin commence à se dilater.
Conseil: Essayez de vous détendre et dites-vous que la naissance de votre bébé approche.

Gonflement et rétention aqueuse

Un gonflement des poignets ou des chevilles est attribuable à la rétention aqueuse et à l'augmentation des concentrations d'œstrogènes. La rétention aqueuse permet à l'organisme de s'adapter au volume sanguin accru et compense la perte d'eau qui se produit au cours de l'accouchement.
Conseil: Surélevez vos pieds autant que possible et portez des souliers confortables qui ne sont pas trop serrés. Faites de l'exercice pour améliorer la circulation, si votre médecin vous le permet. Augmentez votre consommation d'eau et limitez (ou évitez) les diurétiques, médicaments qui stimulent l'élimination d'eau et de sodium par l'organisme. Demandez des recommandations à votre médecin.

Brûlures d’estomac

Les brûlures d'estomac peuvent être causées par le reflux d'acide gastrique dans l'œsophage ou par la pression exercée par le bébé et l'utérus sur l'estomac.
Conseil: Mangez plusieurs petits repas fréquemment. Évitez les aliments riches en matières grasses ou très assaisonnés, de même que les aliments transformés, le chocolat et les boissons gazeuses. Essayez de vous détendre et de manger lentement. Dans la mesure du possible, allez vous promener après avoir mangé afin de réduire le reflux gastrique.

Constipation

Les concentrations hormonales élevées continuent de ralentir le transit intestinal. De plus, le bébé exerce maintenant une pression sur l'appareil digestif, ce qui peut entraîner une constipation, un problème souvent observé.
Conseil: Buvez beaucoup d'eau. Faites de l'exercice en toute sécurité. Mangez des aliments à forte teneur en fibres comme des grains entiers, du son et des pruneaux.
Apprenez-en plus sur la façon d'augmenter votre apport en fibres alimentaires

Hémorroïdes

La constipation peut aussi entraîner des hémorroïdes, c'est-à-dire des veines dilatées et douloureuses autour du rectum qui s'accompagnent souvent de démangeaisons et de saignements.
Conseil: Mangez beaucoup d'aliments riches en fibres, buvez de l'eau et faites de l'exercice pour favoriser la régularité. Essayez de ne pas trop forcer lorsque vous allez à la selle. Ne restez pas debout ou assise pendant de longues périodes. Les bains chauds avec du bicarbonate de soude, les compresses de glace ou imbibées d'hamamélis et le papier hygiénique doux et inodore peuvent aider à soulager l'inconfort occasionné par les hémorroïdes.

Besoin fréquent d'uriner et fuites d'urine

Plus la taille de votre utérus augmente, plus ce dernier exerce une pression sur votre vessie, ce qui peut occasionner un besoin fréquent d'uriner ainsi que des fuites d'urine, lesquelles surviennent surtout après un éclat de rire, une toux ou un éternuement.
Conseil: Assurez-vous de vider complètement votre vessie lorsque vous urinez. Portez des protège-dessous et faites vos exercices de Kegel afin de maintenir le contrôle de votre vessie.

Fatigue

La fatigue à ce stade de la grossesse est courante et prévisible, étant donné l'effort physique requis pour porter le poids supplémentaire de votre bébé en pleine croissance.
Conseil: Allez-y doucement. Faites des siestes dans la mesure du possible et couchez-vous de bonne heure. Mangez bien et buvez beaucoup d'eau. Continuez à faire de l'exercice. Et n'ayez pas peur de demander de l'aide.

Troubles du sommeil

Il est souvent difficile de dormir confortablement durant le troisième trimestre en raison de la taille de votre ventre, de vos émotions, de l'inconfort occasionné par les mouvements ou les changements de position du bébé.
Conseil: Prenez une collation à forte teneur en glucides, comme des craquelins, un fruit ou une tartine de confiture, avant d'aller au lit. Les glucides entraînent la libération de sérotonine, hormone qui favorise le sommeil. Essayez de dormir sur le côté, genoux fléchis. Utilisez un oreiller pour soutenir votre ventre et placez-en un autre entre vos jambes et dans le creux de votre dos.

Conseil-santé pour votre grossesse

Commencez à préparer l'arrivée de votre nouveau-né. Procurez-vous certains articles essentiels, par exemple des couches, des barboteuses, des soutiens-gorge d'allaitement, des préparations pour nourrissons, des biberons, un berceau, etc.