Réduire le risque d'allergies alimentaires

Découvrez ce que vous pouvez faire pour réduire le risque d'allergies alimentaires de votre bébé.

 

Mon bébé présente-t-il un risque accru d'allergies alimentaires?

Les allergies tendent à être génétiques. Un bébé présente un risque accru d'allergies alimentaires si un médecin a déjà diagnostiqué une allergie alimentaire ou un trouble allergique (comme l'eczéma, l'asthme ou le rhume des foins) chez son père, sa mère, un frère ou une sœur.Pour savoir si votre bébé présente un risque accru, discutez de vos antécédents familiaux avec votre médecin.

Comment puis-je contribuer à prévenir les allergies alimentaires si mon bébé présente un risque accru de ce type d'allergie?

Grossesse

Durant votre grossesse, il n'est pas nécessaire d'éviter certains aliments pour prévenir les allergies alimentaires chez votre bébé. Optez pour une alimentation saine et variée inspirée du Guide alimentaire canadien pour favoriser la croissance et la bonne santé de votre bébé.

Allaitement

L'allaitement exclusif pendant 4 à 6 mois pourrait contribuer à prévenir les allergies alimentaires chez les bébés qui présentent un risque accru.
Santé Canada recommande l'allaitement exclusif pour tous les bébés nés à terme et en santé, et ce, jusqu'à l'âge de 6 mois. Les bébés devraient commencer à manger des aliments solides riches en fer à partir de 6 mois, alors que l'allaitement devrait être poursuivi au moins jusqu'à 2 ans.

Devrais-je éviter certains aliments durant l'allaitement?

Durant l'allaitement, il n'est pas nécessaire d'éviter certains aliments particuliers pour prévenir les allergies alimentaires chez votre bébé. Les recherches actuelles n'ont pas montré que le fait d'éviter certains aliments particuliers durant l'allaitement permet de prévenir les allergies alimentaires chez les bébés. Toutefois, si votre bébé a reçu un diagnostic d'allergie alimentaire et si vous l'allaitez, l'élimination du produit en cause de votre alimentation pourrait aider. Parlez-en à votre médecin.

Quels aliments devrais-je offrir en premier?

Commencez avec des aliments qui constituent de bonnes sources de fer, comme les céréales pour nourrissons enrichies de fer et la viande, le poisson ou la volaille cuits et réduits en purée. Ajoutez un nouvel aliment à la fois. Si votre bébé tolère un nouvel aliment, continuez à lui en offrir. Attendez quelques jours entre chaque ajout d'un nouvel aliment.
Continuez à introduire d'autres nouveaux aliments, comme des légumes et des fruits. À 1 an, votre bébé devrait manger une variété d'aliments.
Il n’y a aucune raison d’éviter ou de retarder l’introduction d’aliments potentiellement allergènes, comme le poisson ou les œufs, pour la prévention des allergies, que ce soit chez les nourrissons qui présentent un risque accru d’allergie ou chez les autres.
*ESPGHAN: European Society for Paediatric Gastroenterology, Hepatology and Nutrition Agostoni C et al. J Pediatr Gastroenterol Nutr 2008;46(1):99-110.

Préparations pour nourrissons

L'allaitement est considéré comme la meilleure option pour la prévention primaire des allergies. S'il est impossible de recourir à l'allaitement exclusif, on considère que l'alimentation à l'aide d'une préparation hypoallergénique fortement hydrolysée (comme Nutramigen® A+® avec LGG®) est le moyen le plus efficace de prévenir les allergies chez les bébés présentant un risque.
Il est possible que les préparations partiellement hydrolysées ne soient pas aussi efficaces que les préparations fortement hydrolysées pour prévenir les allergies chez les bébés présentant un risque.Il n'est pas recommandé d'utiliser une préparation pour nourrissons à base de soya pour prévenir les allergies alimentaires.

Irritants présents dans l'environnement

Si vous fumez ou si vous êtes exposée à la fumée secondaire durant votre grossesse, votre bébé présente un risque accru d'asthme et d'allergies. L'exposition de votre bébé à la fumée secondaire après sa naissance augmente également ce risque. Cessez de fumer et faites de votre foyer une maison sans fumée durant votre grossesse et après la naissance du bébé.
Si votre bébé est allergique aux protéines du lait de vache, renseignez-vous auprès du médecin à propos de la préparation Nutramigen® A+® avec LGG®, dont l’efficacité est éprouvée en clinique pour la prise en charge alimentaire des nourrissons allergiques aux protéines du lait de vache, notamment les nourrissons aux prises avec des coliques†.

 

† Attribuables aux protéines du lait de vache