Image 01

Pour en savoir plus sur l'aisser mon tout-petit choisir ses repas

Le fait de laisser votre enfant de deux ans exercer une forme de contrôle sur son univers l'aide à stimuler son sentiment de soi en pleine éclosion. Les repas et les collations sont l'occasion idéale pour lui transmettre le flambeau. Ceci dit, il a certainement encore besoin de beaucoup d'orientation, non seulement pour ce qui est de ses options, mais aussi pour ce qui est de prendre des décisions saines et judicieuses. Lui offrir trop de choix à cet âge ne fera que l'accabler, et ne favorisera probablement pas une alimentation bien équilibrée.

L'idéal est de trouver un terrain d'entente en laissant votre enfant choisir, mais en limitant ses choix, par exemple en lui présentant un mélange d'aliments sains au moment des repas et en le laissant décider quoi manger et quelle quantité. Proposez-lui des produits ayant une valeur nutritive équivalente : « Pour le dîner, aimerais-tu du brocoli ou du chou-fleur? » « Veux-tu les craquelins en forme de carré ou ceux en forme de poisson pour ta collation aujourd'hui? » Vous pouvez également lui demander son avis sur des questions liées aux repas mais n'ayant rien à voir avec la nutrition : « Qu'en penses-tu, les serviettes de table blanches ou les bleues? »

Encouragez votre tout-petit à essayer de nouveaux aliments, mais n'insistez pas s'il refuse catégoriquement de manger certains aliments. Il est important qu'il ait un sentiment d'autonomie; faites montre de patience et de détachement, cela sera beaucoup plus efficace. Quelque temps plus tard, réintroduisez les aliments précédemment rejetés, en les accompagnant d'un mélange de ses aliments préférés en quantité limitée afin qu'il ait assez faim pour essayer le nouvel aliment.

—– Gary C. Morchower, M.D., pédiatre et auteur de The 1001 Healthy Baby Answers: Pediatricians’ Answers to All the Questions You Didn’t Know to Ask