Image 01

Pour en savoir plus sur comment faire pour m'assurer que les autres personnes qui nourrissent mon tout-petit respectent mes consignes.

Les grands-parents, les gardiennes et les autres proches aidants ne portent probablement pas autant attention que vous à la façon dont l'alimentation peut favoriser le développement normal de votre enfant. C'est à vous de leur faire connaître vos préférences. Expliquez-leur que votre intention n'est pas de priver votre enfant, mais que s'il se gave de jus de fruits ou d'aliments sans valeur nutritive (comme les biscuits et autres sucreries), il sera moins susceptible de manger les aliments possédant les nutriments dont il a besoin. En outre, vous souhaitez qu'il acquière de saines habitudes quand vient le temps de manger.

Le fait d'expliquer certains principes de base peut être très instructif pour les gardiennes qui n'ont pas d'enfants ou les grands-parents qui veulent simplement faire plaisir à leurs petits-enfants en croyant bien faire. Il y a à peine une génération, les gens ne parlaient pas beaucoup du lien entre l'alimentation et le développement de l'enfant. La plupart des recherches sur la façon dont le cerveau se développe, par exemple, ont été menées au cours des 20 dernières années, c'est pourquoi ces données scientifiques n'ont pas été autant mises en valeur lorsque vos parents vous ont élevé.

Lorsque vous laissez votre bambin sous les soins de quelqu'un d'autre, planifiez ses repas et ses collations. Le fait de laisser des consignes précises à la personne qui s'occupe de votre enfant aidera à éviter les problèmes liés aux différences générationnelles et culturelles. Vous pouvez même demander aux gardiennes de noter sur papier ou dans une application ce que votre enfant a mangé, et ce, afin de les responsabiliser et d'avoir ainsi un compte-rendu. Si vos préférences sont claires, et que les aliments sont faciles à préparer et à servir, la plupart des personnes coopéreront sans problème, et même davantage lorsqu'elles comprendront les raisons de vos consignes. Néanmoins, il faut faire preuve de beaucoup de tact dans vos discussions avec les grands-parents, afin qu'ils vous soutiennent toujours dans vos efforts.

—– Gary C. Morchower, M.D., pédiatre et auteur de The 1001 Healthy Baby Answers: Pediatricians’ Answers to All the Questions You Didn’t Know to Ask